Bilan de l'année cinématographique 2010

Bilan de l’année cinématographique 2010

 

 

            On m’a souvent reproché d’être trop dur dans ma notation. Certaines personnes estiment que « je démonte les films », ou me demandent « ce qu’il me faut pour être satisfait ». A ces individus, je répondrai que le cinéma perd ses valeurs fondamentales. Il s’agit d’un art, ne l’oublions pas. Et pourtant, plus les années passent, plus grand est le nombre de productions capitalistes, dont le seul but est la rentabilité, au détriment de la qualité. Pour ma première année de critiques, j’ai vu défiler des films de cette catégorie par dizaines. Je ne me rendais pas compte à quel point cette dérive était répandue. Maintenant, je sais que la majorité des long-métrages adoptent la stratégie. Je ne peux que m’indigner : le capitalisme régit notre société, et il va même maintenant corrompre l’art lui-même. Et le pire, c’est que ces productions vides et sans intérêt sont celles qui ont le plus de succès. La fin de l’année aura été catastrophique : un défilé de films tous plus médiocres les uns que les autres. De Unstoppable à Harry potter 7, la liste est longue. Fort heureusement, les véritables œuvres existent encore. Et dans ce domaine, force est de constater que les productions françaises ont explosé : Des hommes et des dieux, ou encore L’homme qui voulait vivre sa vie le prouvent. Certains films ont su me toucher, et me procurer des sensations encore inconnues. Et ces quelques perles resteront ancrées dans ma mémoire pour longtemps, car elles diffusent des messages certes durs, mais aussi magnifiques.

Certains acteurs et réalisateurs m’ont touché cette année. Pour la France, je citerai Romain Duris, qui a ce talent de transmettre des émotions, qu’elles soient comiques ou dramatiques. Il apporte une touche incomparable à chacun de ses films. Mais la véritable révélation pour moi vient des frères Affleck. Tandis que Ben s’impose comme un réalisateur hors-pair, son frère Casey est un acteur éblouissant, capable de porter un film à lui tout seul. Nul doute que ces deux la seront à surveiller à l’avenir.

Pour mon premier bilan, je me dois également d’expliquer mes critères de notation, puisqu’ ils m’ont été demandés à de nombreuses reprises. Je me base avant tout sur deux critères : le scénario (s’il est mauvais ou incohérent le film n’aura pas la moyenne), et l’objectif (si le but affiché est clairement de faire des recettes, alors le film ne dépassera pas la moyenne non plus). Ca peut paraître dur, mais c’est comme ça.

Enfin, pour clôturer ces impressions sur le cru 2010, je tiens à remercier Thib, avec qui je partage cette aventure. Merci à lui. Vous retrouverez ci-dessous mon classement personnel des cinq meilleurs films de 2010, que je vous conseille de voir sans modération. Ce classement ne suit pas les notes, il est purement personnel. Et nombre de bons films n’y ont pas été incorporés, puisque je suis limité à cinq (autant dire que le choix a été dur).

Je vous donne rendez-vous en 2011 pour une nouvelle saison cinématographique, qui promet d’être riche. Amicalement.

 

JB.

 

Mes 5 meilleurs films de 2010 :

 

1)      Des hommes et des dieux : Une perle du cinéma français, terriblement émouvante. La scène du repas est ma scène préférée de cette année : elle atteint un niveau tragique rarement vu. Somptueux.

 

2)      Buried : Je le classe à égalité avec le précédent, et lui décerne la palme de l’originalité. C’est un véritable chef d’œuvre, qui fait partie des films m’ayant le plus marqué dans ma vie.

 

3)      Inception : Nouvelle œuvre de Nolan, qui est remarquable par sa maîtrise d’un sujet pourtant difficile à aborder. Les acteurs sont époustouflants, les effets spéciaux et visuels également.

 

4)      The killer inside me : Ce portrait d’un psychopathe aux allures d’ange est réussi. Casey Affleck réalise une performance hors du commun, et l’aura qui se dégage de ce film est délicieusement malsaine.

 

5)      L’homme qui voulait vivre sa vie : Une vie peut vite basculer : c’est le message de ce drame émouvant, hissé au sommet par un Duris au meilleur de sa forme.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×