L'apprenti sorcier

L’apprenti sorcier

(Jon Turteltaub)

 

 

            Nouvelle sortie de Disney, ce film a le mérite d’être divertissant. Il permet de passer un bon moment en famille ou entre amis, notamment grâce à des effets spéciaux et visuels à la hauteur, qui permettent un visionnage agréable. Le scénario, classique et prévisible, décrit le tournant que subit Dave, jeune adolescent typique des Etats-Unis. Il rencontre Blake (Nicolas Cage), sorcier ayant vécu aux temps de Merlin, qui a traversé les siècles pour retrouver le premier Merlinois. Ils devront ensemble combattre un puissant sorcier (Alfred Molina, dont le jeu rappelle étrangement celui de Spiderman 2). Mélange entre teen-movie et film d’aventure, le long-métrage parvient à garder un dynamisme appréciable, tout en ponctuant certaines scènes d’un zest d’humour, peu recherché et parfois mal venu. La où le film perd toute crédibilité, c’est dans les 25 dernières minutes. Le jeune apprenti développe en quelques jours des aptitudes dignes de Merlin lui-même, allant jusqu’à surpasser celles de son mentor. Que ce soit dans la trame principale ou dans la romance développée au fil du film, les facilités scénaristiques s’enchaînent, donnant alors une impression de fin bâclée, contrastant avec le reste du long-métrage. Dommage, d’autant que l’idée de départ, si elle n’était pas originale, avait le mérite de pouvoir séduire les adultes comme les plus jeunes.

 

L’apprenti sorcier : 11

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site