Requiem pour une tueuse

Requiem pour une tueuse

(Jerôme le Gris)

 

 

            Lucrèce (Mélanie Laurent) est une tueuse à gage exceptionnelle : elle remplit toujours ses missions avec brio, et est la plus chère du marché. Afin de voir sa fille plus souvent, et pour éviter de lui mentir plus longtemps, elle décide d’arrêter et de se reconvertir. Mais avant cela, une dernière mission l’attend : infiltrer une troupe d’opéra, et tuer Alexander Child, chanteur, avant la première représentation. Mais elle n’est pas seule : Rico (Clovis Cornillac) est un policier lui-aussi infiltré, et d’autres organisations agissent dans l’ombre. Voici un thriller à la française qui présente une histoire classique, à la manière d’un Cluedo. De multiples personnages, tous dans le cliché, interviennent et s’entremêlent dans cette aventure noire, qui souhaite manipuler le spectateur de bout en bout. Mais le problème, c’est que le tout est terriblement maladroit. D’une part, les personnages, pourtant point central de l’œuvre, sont trop peu exploités. Ils n’ont aucun passé, on ne sait rien d’eux, et on ne peut nullement s’y identifier. Si bien qu’on ne sait pas quel camp choisir, et l’intérêt du film est rapidement diminué. En outre, la mise en scène est assez imprévisible. Excellente dans certains passages (la scène d’investigation de Rico à l’extérieur le prouve), elle surprend, et ce négativement, dans certaines scènes de dialogues. Cette réalisation plutôt imprévisible est regrettable, d’autant que si l’intrigue est classique, elle reste d’une efficacité indéniable. Car les personnages ont tous quelque-chose à cacher, et restent dans l’ombre jusqu’au bout. Malgré les maladresses dans la forme, on reste captivé jusqu’à la fin, qui est le  sommet d’une intrigue qui monte creshendo. Des protagonistes disparaissent, d’autres émergent, et même si la conclusion est prévisible, elle sait, d’une certaine manière, tenir le spectateur en haleine. Au fond, cette histoire de complot est complexe et reste dans l’ensemble intéressante. Mais des incohérences sont présentes et cassent un peu l’image réaliste que veut véhiculer le film. Et malgré des acteurs convaincants, les relations entre les personnages ne sont pas assez appuyées, si bien que la fin, surprenante, est un peu trop rapide.

Ce film aura été descendu en flèche par les critiques françaises. Certes il y a nombre de défauts qui sont bien visibles, mais le scénario présente une histoire intéressante et suffisamment complexe pour être appréciée. Requiem pour une tueuse n’est pas un chef-d’œuvre, mais peut-être ne mérite-t-il pas ce verdict aussi négatif.

 

Requiem pour une tueuse :  10

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×