Sex friends

Sex friends

(Ivan Reitman)

 

 

            Emma (Nathalie Portman, qui n’arrête pas, une semaine après la tornade Black swan) et Adam (Ashton Kutcher) sont deux amis d’enfance. Suite à une dispute avec son père, Adam propose à son amie d’être sa partenaire sexuelle. Ils se voient en cachette, et doivent respecter des règles : pas de câlins, pas de sentiments. Ils ne doivent se voir que pour le sexe. Mais rapidement, l’amour prend le dessus et un choix doit être fait. On ne sait pas trop comment qualifier ce film. Sorte de mélange entre comédie et film de romance américain, il ne déroge pas à la règle, et aux codes du genre. On retrouve donc deux jeunes séduisants, déchirés entre leurs sentiments et leur code. Et la progression n’est pas sans rappeler Love et autres drogues, qui proposait exactement le même schéma. Le problème, c’est que cette production fait tout en moins bien. Commençons par le scénario : vu, revu, et encore revu. Certes c’était le cas du film cité précédemment, mais lui arrivait à dégager une atmosphère et des éléments originaux. Ici, on a un simple copié-collé des comédies romantiques mille fois vues, et c’est donc naturellement qu’avant même la fin du film, on connaît déjà le dénouement. L’évolution de la relation n’est pas que prévisible, elle est également dans le cliché le plus total : un triangle amoureux se forme, les personnages sont dans la caricature la plus profonde. Le réalisateur tente de donner de l’humanité à ses protagonistes, mais le cliché est tellement appuyé que ça ne marche pas. Rien n’est semblable au monde réel, et les situations sont trop grosses pour être envisageables. De plus, les différentes réactions des personnages sont bien trop, une fois de plus, dans le cliché, qu’elles en deviennent incohérentes. En clair, on a ici un film, typiquement américain, qui tente de recréer l’illusion d’une société américaine trop idéaliste pour être vue avec sérieux. Mais qu’importe, l’amour est le plus fort, tente de crier le film. Et bien désolé, c’est mal vu. Il reste tout de même quelques points positifs. En premier lieu, si Ashton Kutcher semble incapable de jouer autre chose qu’un beau gosse en quête d’amour, Nathalie Portman parvient à produire un jeu tout à fait honnête, et réaliste. Voila au moins une actrice qui excelle dans tous les domaines. En outre, le film se laisse regarder, et est tout à fait correct en tant que divertissement.

            Ce n’est pas ce film qui révolutionnera la comédie romantique made in USA. Dans le cliché en permanence, incapable de se créer une identité (comme a su le faire Love et autres drogues), il se contente de resservir une formule effritée tant elle a déjà été utilisée.

 

Sex friends : 7

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site